facebook

linkedin

youtube

instagram

fren
Mon panier
Aucun article
>
logo-frenchtouch-oceanclub.fr
» » [NEWS] - FRENCH TOUCH toujours dans le match
jeudi 27 août 2020

french touch toujours dans le match

 

Une traversée de la mer Celtique un peu poussive avec une sorte de « Pot au Noir » avant d’atteindre les îles Scilly, un coup de vent le long des côtes anglaises, une bouée au large de l’île de Wight en plein courant de marée, une descente rapide sous spinnaker vers la pointe bretonne pour finir par un débridé modéré jusqu’à l’arrivée en baie de Morlaix. À l’issue de cette étape riche et musclée sur laquelle « il y eu du bon et du moins bon », Eric, 13ème à franchir la ligne, conserve sa 4ème place au classement général. « Cramé » et un peu confus à l’arrivée au ponton, il a tenté d’atterrir en douceur pour nous décrypter son étape.

 

Il fallait être attentif sur la stratégie et ce n’était pas simple, car une fois encore entre les prévisionsetlaréalitésurleterrain... Pourrésumer,j’aifaitdejolieschosesetdebelles bêtises aussi. Sur le bord de reaching, le long des côtes anglaises, je me suis fait plaisir, j’allais super vite, ça tartinait à 20 noeuds. En mode combinaison sèche et casque, j’étais bien et j’ai fait une petite remontée sympa !

 

C’était engageant quand même, un enchaînement de grains et beaucoup de changements de voiles. Résultat c’était épuisant, et lorsque ça s’est installé au près, je suis allé dormir et je n’étais pas très bien réglé, c’est à ce moment-là que Charal m’a distancé.

 

La descente sur Portsall, je me suis fait embarquer quand le vent est rentré et ça a un peu chamboulé ma stratégie. J’ai beaucoup manœuvré, j’ai fait un tour dans ma drisse en envoyant le grand spi et au premier empannage j’ai fait une cocotte. J’ai du tout affaler et j’ai perdu ma drisse de gennaker. Par conséquent je ne pouvais plus le renvoyer par la suite et ça m'a manqué sur la fin du parcours, sur quelques milles seulement, mais suffisamment pour laisser passer 3 bateaux.

 

A postériori je me dis aussi que j’aurais pu empanner et passer sous le DST des Casquets, mais sur le moment c’est une prise de risque que je n’ai pas voulu prendre.

 

Mais le classement final reste correct, donc pas d’affolement, j’ai sauvé les meubles. Nous ne sommes plus très nombreux à pouvoir jouer le podium ».

 

Les figaristes ont désormais trois jours à terre pour reposer les bonhommes et panser les plaies des bateaux et de leurs gardes robes, reste que FRENCH TOUCH se porte plutôt bien et ne déplore que de la petite bobologie. Prochaine étape – départ dimanche 16 juin à 14h.

 

 

Ecarts de temps avec le podium provisoire au général

2h 48 min 17 sec de Yoan Richomme – 1er 

24 min 52 s de Pierre LeBoucher – 2ème

13min 32 de Armel Le Cléach – 3ème

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter