facebook

linkedin

youtube

instagram

>
logo-frenchtouch-oceanclub.fr
» » [NEWS] - Figaro 2020 : Départ St Quay Portrieux
mardi 01 septembre 2020

# Solitaire du figaro

 

Veille de départ pour les 35 Figaros engagés dans la Solitaire. Pour FRENCH TOUCH Oceans Club et son skipper c’est avec sérénité et un brin d’impatience qu’ils abordent cette dernière journée à terre. Bateau comme bonhomme sont fin prêts, à partir et à en découdre, dès demain 13 heures. Au programme, 642 milles en Manche et mer d’Irlande avec comme unique marque de parcours, le mythique Fastnet. À quelle type de partie allons-nous assister. Un Jeu ouvert, jeu tactique ou jeu de petits chevaux ? Entretien avec Eric.

 

Tu nous dresses le tableau de l’acte 1

Au niveau des prévisions météo, c’est relativement instable, difficile donc de dresser le tableau de manière précise. On s’oriente tout de même plutôt vers une course de vitesse avec 2 éléments marquants, à savoir un passage de dorsale d’entrée de jeu dans la nuit de dimanche à lundi et un passage de dépression sur la remontée en mer d’Irlande vers le Fastnet. Je ne suis pas sûr aujourd’hui qu’il y aura de grandes options, car ces situations de transition nous arrivent dessus ; nous ne sommes pas dans un cas de figure où il faut aller les chercher et faire de grands choix stratégiques. Cette première étape devrait donc se jouer sur les petits détails et la vitesse.

 

Rester en forme et lucide pourrait être un des enjeux de cette étape ?

Entre autres... oui ! Il va clairement falloir être dessus tout le temps, avec pas mal de bords où ce sera nécessaire d’être à la barre. Mais il faudra trouver le bon équilibre et ne pas tomber dans le piège de ne pas s’économiser. L’étape est longue (trois jours et une dizaine d’heures) et le finish en Manche et en Baie de Saint-Brieuc méritera surement que l’on soit bien réveillé, entre les courants, les falaises et les cailloux.

 

Tu es dans quel état d’esprit ? Quels sont tes objectifs ?

Je me sens très bien, prêt à mettre en application mes enseignements et ce que j’ai pu expérimenter en entraînement et sur la Solo Guy Cotten. À savoir aborder les tâches une par une, se concentrer sur chacune, sans rester sur un raté de la précédente et sans vouloir écrire la fin avant l’heure.

 

Côté objectifs, je dirais... Premièrement bien travailler et remplir toutes les cases, et ensuite, aller chercher un podium et un écart de temps le plus faible possible. Bien réussir la première danse et montrer qu’on est dans la place c’est important. Ça boost pour la suite et ça permet d’avoir un ascendant psychologique sur les concurrents.

 

Crédit photo : Yvan Zedda

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter