facebook

linkedin

youtube

instagram

>
logo-frenchtouch-oceanclub.fr
» » [NEWS] - ETAPE 1 : Une première étape éprouvante
vendredi 04 septembre 2020

# Solitaire du figaro

ETAPE 1 : Une première étape éprouvante mais satisfaisante

 

 

FRENCH TOUCH FRENCH TOUCH Oceans Club et son skipper ont coupé la ligne d’arrivée de la première étape de la Solitaire du Figaro à 6h41’20’’ ce jeudi matin après 3 jours 17 heures et 41 minutes de mer. Au terme d’une étape très engagée, Eric, qui est arrivé à Saint-Quay-Portrieux 23 minutes et 25 secondes après le premier, pointe à la 13place du classement général provisoire. Une satisfaction pour Eric.

 

Tu nous dresses le tableau de l’acte 1

« C’était une belle étape éprouvante, avec des conditions un peu merdiques, des allures où il fallait être dessus, notamment sur le grand reaching pour le retour du Fastnet. C’est bien. C’est que l’on attend d’une vraie étape de Figaro.

 

J’ai pris un bon départ. La première journée s’est plutôt bien passée. J’étais dans le groupe de tête et je gagnais mes duels. Tout allait bien. Au milieu de la nuit, on a du accepter de contourner une zone moins ventée. Tout le monde l’a fait et à un moment, j’ai touché du vent de nord qui m’a paru bon pour aller vers l’ouest et je suis parti avec ça. Au final je m’attendais à ce que ce vent mollisse un peu et que je remette une couche vers le nord, mais ça ne s’est pas passé comme prévu et c’est comme ça que j’ai été séparé de la flotte qui était plus au nord.

 

D’après ce que j’ai analysé avec les retours des coureurs, ma trajectoire jusqu’aux Scilly était bonne. C’est entre les Scilly et le Fastnet que je pense que j’aurais peut-être dû faire autrement. J’étais parti avec une idée en tête au niveau de la stratégie mais au final, elle n’était pas bonne car la bascule sud-ouest, qui semblait être le point décisif de cette étape, n’est jamais arrivée. Ça n’a pas marché, de ce côté c’est raté.

J’ai passé le Fastnet avec 9 milles de retard sur le leader. Les écarts se sont agrandis, puis rétrécis suivant les passages. Sur le retour, le vent était forcissant par derrière donc la queue de la flotte s’est resserrée au fur et à mesure jusqu’à l’arrivée, ce qui explique les écarts si faibles. Au final, je termine à 23 minutes du premier. Ça me convient. Je prends, il n’y a pas problème. On est arrivé très groupé et ce qui est important à retenir ce sont ces 23 minutes.

 

Je me suis ouvert la jambe en glissant sur le pont du bateau 2 heures avant l’arrivée. J’ai deux points de suture, j’ai un peu mal mais ça va. Je vais me reposer et de me concentrer sur la suite. Je vais aborder la deuxième étape avec le même état d’esprit. Il y en a 4. Il faut les prendre une par une ».

 

Au menu de la 2étape de la Solitaire du Figaro : 481 milles entre Saint-Quay-Portrieux et Dunkerque via les côtes anglaises du 6 au 9 septembre prochains !

 

 

Crédit photo : Yvan Zedda

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter