facebook

linkedin

youtube

instagram

>
logo-frenchtouch-oceanclub.fr
» » FRIENDLY FRENCHY
lundi 21 juin 2021

 

 

Friendly Frenchy, les lunettes en coquillage Made in France

 

Entreprise engagée et innovante basée à Auray (Morbihan), Friendly Frenchy fabrique des lunettes en coquillages de manière durable et responsable, en suivant les principes de l’économie circulaire et de l’écoconception. À l’aube de sa 5e saison, la marque française créée par Sandrine Guyot et Laurent Pézé embarque dans l’aventure French Touch.

 

Qu’elle est la genèse de Frenchy Friendly ?

On voulait créer une marque orientée « bord de mer », qui s’inscrive dans une démarche d’économie bleue en associant la valorisation de coproduits marins et l’excellence des savoir-faire français. Dans ce cadre, les lunettes se sont imposées comme une évidence.

 

Pourquoi le coquillage ?

Le coquillage a une belle résonance pour nous deux. C’est un clin d’œil à Sandrine avec le musée de la Nacre de France, autrefois entreprise familiale, et à mes dix ans passés dans la gastronomie, qui nous donne en plus l’occasion de faire passer un message d’écoresponsabilité par le plaisir, l’évasion, la performance et les valeurs du sport. On cherchait une alternative à l’utilisation des énergies fossiles. Or, chaque année, plus de 250.000 tonnes de coquillages sont produits en France. En 2016, On s’est lancé le défi de transformer les déchets coquillés qui en découlent, en lunettes de soleil upcyclées en commençant par les coquilles d’huîtres, de moules et de Saint-Jacques. Aujourd’hui, on utilise également les palourdes, les coques et les pinces de homard. Après plusieurs phases de R&D, on a réussi à développer deux matières innovantes 100% biosourcées et recyclées répondant à nos engagements et aux exigences techniques et fonctionnelles des lunettes, tout en étant adaptée aux outils de production des lunetiers.

 

Sur notre 2e collection faite à la main, nous avons réussi à conserver  la traçabilité des coquillages sur chaque monture et valorisons des ressources plus singulières comme les palourdes, les coques, les ormeaux ou des carcasses de homard.
Pour développer nos créations, nous avons créé notre micro-filière de valorisation des coquillages, qui proviennent des déchets de production des professionnels de la pêche, de l’agroalimentaire, des producteurs, de la restauration et de certaines collectivités.


Aujourd’hui, nous nous sommes donnés pour mission le déploiement d'une filière pilote de collecte et de valorisation des déchets coquillés baptisée Friendly ACT. Objectifs : réunir les acteurs existants en s’appuyant sur les retours d’expériences et les attentes de chacun, créer des points de collecte, développer les traitements et contribuer à leurs valorisation pour de nouvelles applications.

 

 

Qu’est qui vous a poussé à embarquer dans l’aventure French Touch ?
Nous avions déjà appréhendé l’univers de la voile avec la sous-licence sur le Vendée Globe 2020. L’univers de la voile nous tient à cœur car les marins sont concernés par les enjeux actuels en termes d’écologie et d’environnement. Nous avons rencontrés Éric via 727 Sailbags, un autre membre de la French Touch Family, avec qui nous travaillons par ailleurs. Nous avons tout de suite adhéré aux valeurs et principes du projet, à cette démarche innovante de financement d’un projet voile. Et puis dans la course au large, il faut être à la pointe de l’innovation. Cela nous permet de rencontrer d’autres acteurs, d’autres marques françaises qui ont des territoires d’expression communs au nôtre à l’instar de Soöruz. C’est donc une évidence de rejoindre French Touch et de faire partie de l’aventure.