facebook

linkedin

youtube

instagram

fren
Mon panier
Aucun article
>
logo-frenchtouch-oceanclub.fr
» » AUTODISTRIBUTION FICHOU
lundi 21 juin 2021

 

 

AUTODISTRIBUTION Fichou : une entreprise fortement ancrée dans son territoire
 

Depuis sa création en 1926 par Joseph Fichou, Autodistribution Fichou est spécialisée dans la vente et la distribution de pièces détachées automobiles. Fortement ancrée sur la terre de ses racines, l’entreprise familiale est aujourd’hui dirigée par Gwenaëlle Fichou. Cette dernière évoque avec nous son activité, ses convictions et son entrée dans la French Touch Family.

 

 

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?
C’est une société brestoise spécialisée dans la vente de pièces détachées auto et poids lourds pour professionnels et particuliers. On fait également de l’outillage de garage. Et on propose un service après-vente dédié ainsi qu’un service « marine et industrie ». Des ateliers spécialisés viennent en complément de nos réseaux. Aujourd’hui, nos 160 collaborateurs sont répartis sur cinq sites – Brest, Carhaix, Guipavas, Morlaix, Quimper. On anime également des réseaux de garage comme AD, AD Expert, Staff Auto et Autoprimo. Notre réseau compte quelque 80 garages et une dizaine de carrosseries.

 

Vous accordez une grande importance à la RSE…
C’est très important. On essaie d’agir pour la planète, de sensibiliser nos collaborateurs et nos clients aux enjeux environnementaux. Sans pour autant être donneur de leçon. Cette volonté se traduit par différentes actions. Par exemple, j’ai offert un arbre et son usufruit à chacun de mes collaborateurs à Noël dernier via la start-up brestoise EcoTree. Chacun a également reçu un gobelet pour éviter l’usage du plastique à usage unique. On a également organisé la récupération des mégots sur nos sites par la start-up finistérien MéGo, qui les dépolluent et les recyclent en mobilier urbain en plastique. On a également installé une boîte de collecte de masques usagés qu’une société vient récupérer pour les recycler. Toutes ces actions sont menées avec des entreprises locales.

 

 

 

Vous avez fait votre entrée récemment au sein de la French Touch Family. Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet ?
J’ai fait de la compétition en planche à voile par le passé. C’est quelque chose qui m’anime. Le projet d’Éric, qui comprend l’acquisition d’un Ocean Fifty, m’a séduit pour plusieurs raisons. Brest a un magnifique plan d’eau, que les entreprises locales doivent mettre en avant. Le French Touch Oceans Club y contribue. C’est également notre rôle de faire rêver un peu les gens, surtout dans une période morose comme c’est le cas actuellement. Au-delà du sport, c’est la passion du territoire et nos valeurs qui nous réunissent. On travaille avec le cœur en accordant une attention particulière au service clients. Dans la voile comme dans nos métiers, on ne triche pas. Il faut avoir des convictions, se battre avec ses tripes et ne pas douter. Et savoir rebondir après une mauvaise manche. C’est le quotidien d’une entreprise. Il y a des déceptions, des réussites, mais il faut garder la tête froide et se remettre toujours en question. Et toujours mettre le travail au centre de ses priorités.

 

 

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter